Skip to main content
Maxine Howard at BALOISE SESSION 1988
  • Basler Versicherungen
  • Basler Kantonalbank
  • Novartis
  • AMAG
  • iwb
  • SRF
  • Schweizer Illustrierte
  • Basler Zeitung
  • Basel Host City

Maxine Howard

ven, 04. nov 1988, 19h30 | Die Geschichte des Blues; Gospel - Boogie - Chicago Blues
Festsaal, Mustermesse Basel

Le favori secret de la troisième édition de la Rheinknie Jazzsession s'appelait Al Copley. Son répertoire s'étend du boggie au jazz en passant par le blues. Bruce Springsteen, Carlos Santana ou B.B. King parlent d'une voix: «He plays the hottest piano anywhere». Maxine Howard est volontiers comparée à Tina Turner, même si elle n'a jamais atteint sa notoriété. Avec son mélange exquis de gospel et de blues, elle l'aurait pourtant méritée depuis longtemps. La presse internationale encense Luther Allison comme le représentant le plus moderne du Chicago Blues. Son mix électrisant de chant et de guitare, qui rappelle fortement B.B King, est unique. A Bâle, ils étaient accompagnés de Frank Rabasté (guitare), Zox (basse), Vincent Daune (batterie) et de Michel Carras (clavier).

La même soirée

Al Copley

La même soirée

Luther Allison Band
image alt text
Sponsors